Vidéos “musique” et contenus vidéo au Japon en 2014

On nous a souvent présenté le marché des vidéos “musique” comme un secteur en plein essor au Japon. La réalité est plus complexe et un rapide coup d’œil aux résultats des dernières années permet de le mettre en lumière. Nous utilisons deux sources différentes pour cet article: les chiffres relatifs aux ventes digitales proviennent de la RIAJ (habituellement notre source de référence) alors que les chiffres relatifs aux ventes physiques proviennent d’Oricon (presse spécialisée) et sont établis en interrogeant plus de trente sociétés reconnues par Oricon comme les plus importantes sur le marché japonais de la distribution de supports vidéo. Intéressons-nous tout d’abord aux ventes digitales (chiffres RIAJ publiés le 23 février 2015):

Comme vous pouvez le constater, l’évolution des ventes digitales est sans équivoque: celles-ci accusent une baisse d’année en année depuis 2010, baisse qui semble avoir culminé en 2012 avec près de -45% par rapport à l’année précédente. Cette évolution correspond grosso modo à l’évolution observée sur le marché digital japonais de la musique dans son ensemble – à ceci près qu’en 2014 la baisse est encore considérable avec près de -30% alors que le marché digital, dans son ensemble, retrouve la croissance quant à lui en 2014 avec +5% par rapport à 2013, porté par les téléchargements sur PC et smartphones et le modèle d’abonnement. Jetons maintenant un œil aux ventes physiques de vidéos “musique” (chiffres Oricon publiés le 5 janvier 2015):

Ici, les choses se compliquent considérablement et si, de manière générale, la tendance est clairement à la hausse (+30% en valeur de 2005 à 2014), plusieurs “accidents” interdisent de tirer des conclusions. En faisant preuve de prudence, nous pouvons conclure que les ventes de Blu-Ray sont en hausse constante et devraient “dépasser” celles de DVD dans les deux prochaines années, ramenant le marché sur le chemin d’une croissance pérenne. De manière intéressante, le marché des supports vidéo, tous contenus confondus, accuse quant à lui une nette baisse en 2014 (chiffres Oricon publiés le 16 février 2015):

Il semble ainsi que les vidéos “musique” profitent de l’arrivée du disque Blu-Ray plus que les autres types de contenu vidéo. Par ailleurs, il semblerait que les magasins de location aient un retard considérable par rapport aux habitudes de consommation des Japonais puisque les ventes de Blu-Ray occupent désormais la première place du marché en ce qui concerne les ventes directes aux consommateurs alors qu’un disque sur douze seulement vendu au réseau de location est un disque Blu-Ray.

DISQUE & MARCHÉS, , Permalink

Comments are closed.